tony.follin@gmail.com06 73 04 88 49
Les fondements de la sophrologie

La sophrologie d’inspiration phénoménologique comporte une méthodologie propre, des techniques originales, dans un objectif de développement de la conscience dans le quotidien et l’autonomie de la personne qui la pratique.

La sophrologie est une méthode psycho-corporelle , qui vise un mieux-être à travers la conscience du corps, la conscience de soi (ses émotions, ses ressentis, ses sentiments, ses valeurs…).

La sophrologie associe le corps et le mental afin de favoriser une meilleure connaissance de soi et développer positivement ses potentialités. Il s’agit d’un temps pour soi-même, dans un cadre bienveillant, sans jugement ni interprétation de vos ressentis.

La sophrologie est une méthode créée en 1960 par Alfonso Caycedo, neuropsychiatre espagnol d’origine colombienne. Il a été formé à l’hypnose par l’école de Nancy. Il devient l’assistant du psychiatre suisse Biswanger qui s’intéresse aux travaux de Husserl et de Heidegger sur la phénoménologie, un courant de pensée qui remet en question le système cartésien de l’approche d’une science.

Puis au cours de ses recherches, il découvre que l’Orient s’intéresse depuis des siècles à la conscience, notamment par des techniques comme le Yoga, le Zazen ou le Bouddhisme. C’est dans un esprit scientifique de découverte que Caycedo découvre et expérimente ces exercices corporels pour en comprendre l’intérêt dans le cadre de la conscience. A son retour, il met sa méthode au point en utilisant ses connaissances du yoga pour le premier degré, de bouddhisme pour le deuxième degré et du zen pour le troisième degré.

Il s’appuie sur la philosophie et spécialement sur la phénoménologie de Husserl :

  • par le retour aux choses mêmes, au phénomène, ce qui est ;
  • par la suspension du jugement et la mise entre parenthèses du phénomène, sans interprétation ni de projection ;
  • par l’intuition qui conduit à l’appréhension instinctive de l’existence des choses sans recours à la réflexion.

Etymologiquement, le mot sophrologie est bâti d’après les racines grecques « sos », « phren » et « logos ». « Sos » signifie sérénité, « phren » a le double sens de diaphragme et esprit et « logos », la parole.

La sophrologie a pour principes fondamentaux :

  • le principe du schéma corporel comme réalité vécue ;
  • le principe de réalité objective ;
  • le principe d’action positive ;
  • le principe d’adaptabilité.
Fermer le menu